Le numérique a imprégné nos espaces de vie quotidienne, de travail et de loisirs. Nos enfants sont nés dans une société d’hyper-écran, maniant aussi bien le crayon que le clavier. Jouer avec des applications, Surfer, chatter, commenter sur Facebook, faire des selfies sont tout autant de mots familiers chez nos enfants. Cette culture numérique qui permet d’avoir accès à tout savoir et connaissance très vite et en quelques clics,  signifie pas que tout le monde en profite équitablement et de manière raisonnée.

Les pratiques et contenus numériques doivent être adaptés à chaque âge. Nos enfants ont accès aux écrans, alors anticipons leurs demandes pour mieux y répondre. En tant que parents nous allons être amenés à accompagner nos enfants dans leurs découvertes numériques.

Enfant et tablette

Très tôt, nos enfants nous voient utiliser les écrans, tapoter sur nos smartphones. Notre propre consommation hyperconnectée ne leur échappe pas. Ils savent où les écrans sont rangés, prendre une photo, déverrouiller notre clavier alors même qu’ils ne connaissent pas les chiffres ! Sans y être vraiment préparés, nous nous retrouvons face à un petit enfant réclamant notre smartphone pour dessiner, faire un puzzle, ou jouer avec la tablette. Il faut bien avouer que c’est tentant de leur tendre surtout dans une salle d’attente bondée, quand un repas au restaurant s’éternise …

Nos jeunes enfants évoluent dans ce monde où bien avant même de savoir utiliser un écran, ils sont bien souvent déjà sur la toile a liker et commenter sur Facebook. L’écran joue comme un attrait magique sur eux, difficile de leur refuser lorsque nous même sommes très souvent dessus. Il ne faut pas pour autant prescrire les écrans aux bébés et aux enfants. L’écran avant 3 ans doit être exceptionnel, un moment très court et toujours partagé avec un adulte. La tablette peut permettre de regarder un imagier, écouter des bruits d’animaux , regarder des photos de famille … on parle alors d’applications d’éveil comme Baby Piano, Play 123, Petites Choses.

Quand le constat est là : l’enfant est face à une écran. Que lui proposer?

enfant tablette smartphone article blog

Les tablettes offrent de nombreuses applications, adaptées à l’âge de vos enfants et à leurs apprentissages. La difficulté réside dans le choix gigantesque d’applications. Il est important de regarder le contenu de l’application, de se renseigner sur l’éditeur et surtout de la tester avec son enfant. Évitez les applications  qui vantent un contenu exceptionnel, truffées de publicités ! On trouve également de nombreuses applications gratuites crées par des passionnés avec un contenu de grande qualité. Dans le livre de la Souris verte, Les meilleurs applications pour les enfants , vous trouverez une listes d’applications sélectionnées selon différents critères: la sécurité, l’originalité, l’apport d’apprentissage, le ressort ludique, la qualité d’animation, la sonorisation, le graphisme, et l’érgonomie. Un guide très pratique et bien utile !

Attention aux yeux des enfants face à une utilisation prolongée des tablettes, yeux qui fatiguent, qui picotent mais aussi aux douleurs à la nuque !.

Que font les enfants, les adolescents sur internet?

Quel parent ne s’est pas demandé ce que faisait son enfant, son ado sur internet? « C’est fou le temps qu’il y passe? »

En tant que parents, nous souhaitons que ces nouvelles technologies aident nos enfants à se cultiver, s’informer, mieux travailler à l’école, préparer leur avenir. Une volonté purement pédagogique qui tend à nous rassurer. Mais que font-ils réellement en ligne?

« En ligne », ils font tout ce que leurs parents faisaient à leur âge « en vrai »: jouer, discuter, parler de soi, travailler, apprendre, échanger, flâner, rêver… tout se passe derrière des écrans, voilà la seule différence. C’est au contact d’autres jeunes, qu’ils apprennent à manier ces outils, bien souvent sans l’aide d’un adulte. Chatter ne demande pas grande compétence informatique hormis taper sur un clavier mais très vite ils se mettent à télécharger des films, de la musiques en veillant à détourner des interdictions légales (ne pas se faire piquer!!!), créent des profils Facebook, Twitter, un blog, un Vlog, retouche photos. Des utilisations qui nécessitent de plus en plus de technicité, ou nous parents nous sommes parfois décontenancés, dépassés. Cette non maîtrise induit parfois une méfiance et peut être aussi touche un peu notre rôle de transmission. Nos enfants vont plus vite que nous. Nos enfants vont faire partie de cette génération à arriver à l’âge adulte sans que la génération qui l’a précédée n’ait transmis ou expérimente des savoirs, des expériences, des valeurs.

Quel est le rôle des parents dans tout ça ?

Internet offre aux enfants une grande liberté de divertissement, d’échange et une autonomie dans leurs découvertes. Son utilisation doit s’apprendre aussi en famille et être au cœur des discussions dans chaque foyer. On parle d’éducation numérique. Les parents jouent un rôle majeur pour sensibiliser les enfants à une utilisation sûre d’internet.  Comment protéger leur vie privée, la notion de respect dans les échanges numériques, comment contrôler les sources d’informations, proposer des outils adaptés aux enfants, comment contrôler le temps passé devant les écrans, gérer son e-réputation ? Autant d’interrogations qui nécessitent un cadre, des règles propres à chaque famille et adaptées à chaque âge. Les parents contribuent à cette régularisation du numérique dans le foyer et  de manière progressive. Un planning peut être alors instauré, une régulation négociée en fonction des devoirs faits, des notes obtenues, réalisations de taches familiales exécutées (chambre rangée). Cette régulation apparaît surtout quand internet est perçu comme un outil de loisir. Mais là à chaque famille de fixer ses limites et de mettre en place une stratégie d’écrans familiale.

enfant parent education numerique

La prise de distance et l’esprit critique s’acquière dès le plus jeune âge. Discuter avec son enfant de l’intérêt de tel ou tel écran, suggérer d’autres pratiques, modérer les usages réflexes et favoriser la diversité de jeux et d’apprentissages , voilà les conseils que l’on peut donner à un parent d’un jeune enfant pour adopter un comportement adéquat avec le numérique. Pratiquer alors le slow screen.

Vous trouverez quelques conseils pour mieux protéger leur vie privée en ligne sur le site du CNIL

La cyber addiction

La question de la cyber addiction peut être soulevée par de nombreux parents quand ils constatent que leur enfant ne peut pas vivre sans être connecté, que leur utilisation, leur consommation des jeux vidéo ou de sites internet devient problématique. Cette dépendance, cet usage excessif des écrans décrit une certaine « addiction comportementale ». L’utilisateur perd le contrôle et la liberté de s’abstenir, perturbant consécutivement les différents niveaux de sa vie sociale ou scolaire. Parcal Lardellier Génération 3.0 Enfants et ados à l’ère des cultures numériques. Au-delà même du nombres d’heures passées sur internet et de cette consommation massive, il est important d’observer: un décrochage de la vie familiale, sociale, troubles du sommeil, abandon des activités sportives, désocialisation assumée, sensation de déprime lorsque la connexion est impossible … Un faisceau de signes qui doit constituer des signaux d’alerte.

enfant ordinateur addiction numerique

Pour aller plus loin :

Vous trouverez quelques conseils pour mieux protéger leur vie privée en ligne sur le site du CNIL :

https://www.cnil.fr/fr/accompagnez-votre-enfant-pour-un-usage-dinternet-plus-sur

https://www.cnil.fr/fr/10-conseils-pour-rester-net-sur-le-web

https://drive.google.com/file/d/0B_dHMl_dLIGPdU1YUFByc3BhUzg/view
http://www.internetsanscrainte.fr/s-informer/parents-informez-vous
http://www.unaf.fr/IMG/pdf/triptyque_conseil_site.pdf

https://www.educnum.fr/
https://www.educnum.fr/outils-pedagogiques-vie-privee

Quelques livres :

Génération 3.0 Enfants et ados à l’ère des cultures numérisées Pascal Lardellier

Les meilleurs applications pour les enfants, La Souris Grise

Grandir connectés, Les adolescents et la recherche d’information, Anne Cordier

 

 

 

 

 

 

Partagez :

Laisser un commentaire